Nos coups de coeurs
Haut
Le Festival Les composites fête ses 20 ans
Oubliés de nos campagnes
Du rock dans le jardin du cloître
Heures italiennes
19 Avr

Rue Sainte EUPHROSINE ?

Rue Sainte Euphrosine? Pourquoi cette rue dans le quartier de Royallieu ? e e Au 1er siècle fut la première martyre de ce nom, brûlée en Italie. Mais celle qui nous concerne vécut à Alexandrie au 4ème siècle et ses reliques (dont le crâne) furent rapportées de Terre Sainte par le roi Louis VII (roi de France 1137-1180) lors de son retour de la 2ème croisade, à destination des sœurs bénédictines, en 1152, qui furent installées par sa mère, la reine Adélaïde, à Saint-Jean-aux-Bois. En 1240, les bénédictines étaient au nombre de 40 moniales. Au cours des années, plusieurs abbesses étaient d’origine picarde. En 1634, les sœurs permutèrent pour leur sécurité avec les chanoines qui demeuraient en petit nombre à Royal lieu,...
Lire plus
21 Mar

Le Festival Les composites fête ses 20 ans

(c)Julien Lambert
Du 3 mars au 2 avril 2017, les arts vivants, visuels et numériques investissent les scènes du Théâtre Impérial et de l’Espace Jean Legendre, pour la vingtième édition du Festival Les Composites qui fut le pionnier du genre en France. Cette saison plus que jamais, des performances et des spectacles exceptionnels repoussent les limites de la création en entrelaçant virtualité et onirisme.  Si vous aimez découvrir, rêver, être surpris et plonger dans l’extraordinaire, il est grand temps de pousser la porte de nos théâtres...
Lire plus
20 Mar

Oubliés de nos campagnes

(c) Ulrich Lebeuf
L’Espace d’Exposition Saint-Pierre des Minimes accueillera à partir du samedi 18 mars une exposition photographique sur la précarité en milieu rural : Oubliés de nos campagnes. Projet mené par le Secours Catholique – Caritas France et l’Agence MYOP, fondée en 2005 par des photographes venus de la presse souhaitant assumer avec conviction leur regard sur le monde, Oubliés de nos campagne est une exposition itinérante qui sillonne la France depuis plusieurs mois.   Sur l’amer constat de l’isolement géographique, psychologique ou social, auquel peuvent être confrontées les personnes en milieu rural,  cinq photographes de l’agence MYOP, Lionel Charrier, Alain Keler, Pierre Hybre, Olivier Jobard et Ulrich Lebeuf, ont ainsi été à la rencontre de cinq parcours de vie, d’hommes et de...
Lire plus
16 Mar

Du rock dans le jardin du cloître

ThéoPhile
Samedi 15 avril de 11h à 13h Du 12 au 15 avril se déroulera la  1ère édition du festival de musique LE TEMPS QUI FUZZ proposé par l’association LA FUZZéE. Pendant ces 4 jours, neuf groupes seront programmés dans le centre-ville de Compiègne ; venez découvrir ThéOphile, COUKOU et WILD RACCOON qui embraseront le jardin du cloître de l’ancienne abbaye Saint-Corneille.   Rencontre avec Antonin Pineau, à l’initiative de ce festival   C’est à Compiègne : Antonin Pineau, vous êtes le président d’une toute jeune association compiégnoise, LA FUZZéE, pouvez-vous nous présenter cette association ? Antonin Pineau : L’association LA FUZZéE est née en Janvier 2017 d’une envie de partage musical, de découverte, d’un désir d’ouverture vers une scène rock riche et foisonnante. Elle s’est donnée comme...
Lire plus
16 Mar

Heures italiennes

HI1
HEURES ITALIENNES. Trésors de la peinture italienne en Picardie (XIV e-XVIIIe siècles)   Pays d’art et de culture, l’Italie a offert à notre admiration un grand nombre de peintres et dessinateurs talentueux. Riches de nombreuses œuvres de qualité illustrant la diversité de la peinture italienne, les collections publiques de Picardie méritaient de faire l’objet d’une étude minutieuse que l ’Institut national de l’histoire de l’art (INHA) a réalisée et mise en ligne. Suite à ce recensement, l’idée est naturellement venue de présenter ces œuvres d’une manière originale, lors d’une manifestation à la fois commune aux établissements concernés mais également inédite dans sa présentation : Heures italiennes. Ainsi, quatre musées picards – le musée de Picardie à Amiens, le musée Condé à Chantilly, le...
Lire plus